All for Joomla All for Webmasters
 
Rencontre entre Aziz Akhannouch, le ministre marocain de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et fôrets et Berenice Owen-Jones, l'ambassadeur australien au Maroc Rencontre entre Aziz Akhannouch, le ministre marocain de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et fôrets et Berenice Owen-Jones, l'ambassadeur australien au Maroc

Maroc-Australie: La coopération agricole fait un pas de plus Spécial

Le Maroc et l’Australie vont aller plus loin dans leur coopération, c’est l’information qui ressort de la rencontre entre Aziz Akhannouch, le ministre marocain de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts et Berenice Owen-Jones, l’ambassadeur australien au Royaume du Maroc.

Un constat commun aux deux parties, fait état de la survivance d’un fort potentiel à explorer dans le domaine agricole. Du coup le Maroc et l’Australie entendent donner un coup d’accélérateur à la coopération. A noter que celles-ci s’élèvent à 250 millions de dollars d’après un communiqué de presse du ministère de l’agriculture marocain cité par nos confrères de Menara.ma. Cette somme qui est certes petite au vue des besoins financiers qu’impliquent chaque année la mise en place du plan Maroc Vert, pourrait connaître une augmentation à l’issue de la rencontre entre les deux personnalités.

Le plan Maroc vert, pour en parler brièvement, prévoit aux nombres de ses idées forces, celle de positionner l’agriculture comme le moteur de la croissance nationale au cours de la prochaine décennie. C’est donc un minimum de 10 milliards de de dirhams, près d’un milliard d’euros, qui doit être investi annuellement d’après ce plan très ambitieux et qui a d’ailleurs été salué par l’ambassadeur australien au cours de cette rencontre. 

Le Maroc et l’Australie connaissent des relations bilatérales pour le moins bonnes, ponctuées par les échanges entre les deux pays. Evalués à 89,3 millions de dollars pour la seule année 2017, soit 23,2 millions de dollars pour les exportations australiennes au Maroc et 66,1 millions de dollars en 2017 pour les exportations marocaines en direction de l’Australie, Rabat et Canberra ont une balance commerciale déficitaire en faveur du Royaume chérifien.

Une longue coopération agricole

Il faut rappeler ici que la coopération entre les deux pays en matière agricole a connu une accélération après mars 2010, à l’issue du SIAM, salon international de l’agriculture marocaine. A l’époque l’Australie, agissant grâce à AGWEST International, avait dépêché un expert en vulgarisation agricole auprès du ministère de l’agriculture et de la pêche maritime. L’objectif de cet expert : accompagner le royaume dans l’élaboration d’une stratégie de vulgarisation agricole. Un véritable succès à en croire le niveau d’avancement de l’agriculture marocaine.

Huit ans après le lancement de cette coopération, le Maroc est à l’avant-garde sur la question agricole en Afrique, devant le Zimbabwe, une ex-puissance agricole africaine en déclin. Le Royaume aujourd’hui fait figure de modèle sur le plan agricole africain et sa production, au-delà de l’Afrique de l’Ouest où elle est fortement présente sur les marchés, est sur d’autres continents, tels que l’Europe.

 

Aperçu des exportations marocaines d’agrumes en 2017

Courant 2017 les exportations marocaines d’agrumes, la clémentine notamment, ont connu un pic considérable. L’exercice commencé le 26 octobre 2016 et achevé le 7 décembre 2017 a fait pour les seules clémentines en provenance de Berkane, 13.585 Tonnes en direction de la Russie, 10.600 T vers l’Europe, 3.443 T. vers le Canada et 312 T. vers d’autres destinations. Au total 27.930 Tonnes qui ont été exportées vers l’occident et ailleurs dans le monde ; témoignant de facto que le Maroc est une terre d’agriculture.

Onésiphore NEMBE

Onésiphore NEMBE

Directeur de publication

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire