All for Joomla All for Webmasters
 
Le président ivoirien Alassane Dramane Ouattara et son homolgue libérien George Weah lors de la visite officielle de ce dernier dans la capitale ivoirienne Le président ivoirien Alassane Dramane Ouattara et son homolgue libérien George Weah lors de la visite officielle de ce dernier dans la capitale ivoirienne

Libéria/ Côte d’Ivoire : C’est parti pour une relance énergétique Spécial

  • 30 mai, 2018
  • Écrit par  Assou Afanglo
  • Publié dans ECONOMIE
  • Lu 264 fois
  • Évaluer cet élément
    (0 Votes)

Le Libéria et la Côte d’Ivoire renouent un partenariat fort dans le domaine de l’électricité. C’est en substance ce que l’on retient de la visite d’amitié et de travail faite par le nouveau président George Weah en Côte d’Ivoire. Il repart dans son pays, heureux d’avoir pu décrocher de nouveaux accords pour améliorer la fourniture de l’électricité.

La Côte d’Ivoire apporte depuis fort longtemps son appui en termes de distribution de l’électricité au Libéria. George Weah, le nouveau président, élu il y a pratiquement 3 mois s’active à remettre au beau fixe ces liens importants pour le progrès de son pays. Cela passe par une priorisation des besoins. M. Weah identifie l’électricité comme le principal besoin du pays dont il a la direction. « Notre problème, c’est l’électricité. C’est pourquoi nous sommes là », a indiqué le président libérien. Pour lui, les nouveaux défis qui s’imposent à son pays sont de divers ordres. Il y a notamment les secteurs des infrastructures routières et de l’électricité.

« Notre problème, c’est l’électricité. C’est pourquoi nous sommes là », a indiqué le président libérien

George Weah refuse de voisiner avec la Côte d’ivoire sans profiter de l’énergie disponible chez le voisin ivoirien. Le mieux que l’on puisse faire est de profiter de son expertise et de ses services, ce qui fait dire à George Weah qu’« on ne peut pas être voisin et un côté ça marche et l’autre côté non. Il faut s’aider les uns les autres ».

Trois projets prioritaires                                                                         

Trois projets prioritaires relient les deux Etats. Il s’agit de l’Electrification transfrontalière de 18 localités du Liberia à partir de la Côte d’ Ivoire et ce depuis 2013. Depuis au moins 5 années, les populations libériennes ont vu leur accès à l’électricité s’améliorer grâce au soutien de leur pays frère et ami qu’est la Côte d’Ivoire. Ce projet assuré par le West African Power Pool (WAPP), a permis de construire trois lignes moyenne tension 33 kV d’environ 52 km (Danané-Gbenta, Toulepleu – Pekan barrage, tabou-Prolo). Au-delà, il y a trois autres postes frontières MT/MT puis la pose d’un transformateur 16 MVA du poste de Danané pour dit-on, assurer la fourniture de l’énergie électrique à ces communautés identifiées.

 Deux autres projets sont à citer notamment celui de l’aménagement hydroélectrique de Tiboto de 220 MW avec le réseau électrique associé et l’interconnexion électrique Côte d’Ivoire, Libéria, Sierra-Léone, Guinée (CLSG). Quant au tout dernier projet, il se décline en la construction et l’exploitation d’une ligne 225 kV longue de 1303 km et de douze (12) postes de transformation Haute Tension/Moyenne Tension (HT/MT).

D’ici 2019, la Côte d’Ivoire se porte volontaire à fournir 83 MW qui seront répartis de manière égale entre les trois autres Etats. « Ces projets prioritaires témoignent bien de la bonne qualité des relations de coopération entre les deux pays (Côte d’Ivoire et Libéria) notamment sur le plan énergétique », a insisté le ministre Thierry Tanoh.

« La Côte d’Ivoire va renforcer son rôle de pôle énergétique régional au sein du Système d’Echanges d’Energie Electrique Ouest-Africain grâce au renforcement des interconnexions avec les pays voisins et à l’augmentation des exportations d’énergie électrique » a dans la foulée, rassuré Thierry Tanoh à George Weah.

 

Encadré

Coopération active

Le Libéria et la Côte réactive une coopérative de longue date pour s’assister et se supporter mutuellement dans plusieurs domaines. Le tout premier reste l’électricité. Arrivé nouvellement à la tête du Libéria, l’ancien ballon d’or, George Weah a bien voulu tendre la main à son voisin pour bénéficier de son accompagnement. « Nous voulons collaborer, coopérer avec (votre) gouvernement (…) C’est pour ça que nous sommes là pour renforcer notre relation », a insisté le président libérien.

De la même manière, le secteur agricole aussi est au rendez-vous tout comme le réseau routier. Cela va favoriser selon ses dires, les échanges économiques à travers une fluidification du trafic entre les deux pays.  Le président ivoirien Alassane Ouattara propose « tout l’appui nécessaire dans le domaine de l’agriculture, des infrastructures notamment des routes et la fourniture d’électricité. Et des domaines où la Cote d’Ivoire a fait des progrès importants ».

Par ailleurs, les deux chefs d’Etat ont encouragé les « opérateurs économiques ivoiriens et libériens à accroitre les échanges commerciaux et à intensifier leurs relations, en vue d’un partenariat mutuellement bénéfique ». 

Assou Afanglo

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire